>

SOJO : quand le journalisme propose des solutions

Actualité publiée le 31 mars 2021

Le journalisme de solution, ou SoJo, est l’ensemble des publications qui analysent ou rendent compte d’initiatives qui visent à solutionner des problèmes économiques, sociaux et sociétaux. Délaissé par la profession, il revient aujourd’hui en force suite à la pandémie de la Covid-19.

Le journalisme de solution, qu’est-ce que c’est ?

Le journalisme de solution consiste à appliquer une méthode quasi-scientifique aux faits d’actualité. En premier lieu, le journaliste explique la situation problématique et les éléments de réponses mis en place pour la solutionner. Il doit dans un second temps faire preuve d’un regard critique sur l’impact de ces éléments et en mesurer les succès et les limites.

En effet, le journalisme de solution n’est pas un travail de communication, le professionnel doit présenter des actions en conservant un regard objectif et indépendant sur les initiatives qu’il expose.

On considère donc que le journalisme de position : – Explique le problème et ses causes. – Présente une ou plusieurs réponses aux difficultés énoncées.

– Explique le processus de résolution.

– Présente l’impact de l’initiative.

– Analyse les limites de la solution.

Le journalisme de solution a le vent en poupe, car ne fait pas que le simple constat d’un problème, les professionnels enquêtent et trouvent des réponses. Ceci explique le succès du média Brut et des rubriques solutions des grands journaux télévisés. Durant la pandémie de Covid-19, le travail des journalistes spécialistes du SoJo a été crucial dans le relai des initiatives citoyennes d’entraide.

À quoi tient le succès grandissant du journalisme de solution ?

Les téléspectateurs et les lecteurs font montre d’un intérêt croissant pour les enquêtes du journalisme de solution. Les particuliers ont besoin d’initiatives positives et le temps où l’on considérait que le journalisme ne devait reporter que les mauvaises nouvelles est révolu. Cette attente des citoyens est bien comprise des rédactions et des journalistes, qui trouvent dans le SoJo une valeur ajoutée à leur travail et un nouveau challenge.

La raison principale de l’engouement pour le journalisme de solution, c’est un regain d’intérêt de la part des journalistes eux-mêmes. Pendant longtemps, le domaine était considéré avec méfiance par les professionnels de l’information, qui redoutaient de tomber dans la communication. Or, aujourd’hui, ils semblent avoir compris l’intérêt de ces enquêtes de terrain qui nécessitent de mener un travail sérieux et de savoir diversifier les points de vue et les sujets.

Le journalisme de solution est une spécialité du monde de l’information qui nécessite de se former au métier de journaliste pour être abordée efficacement. Un cursus en alternance au sein d’une école spécialisée reconnue par les professionnels du secteur est fortement recommandé. Grâce aux stages en entreprise, l’étudiant pourra s’orienter vers des rédactions spécialisées dans le journalisme de solution. Il commencera donc dès la première année de son cursus à se forger une expérience pratique sur le terrain.

L’ISFJ propose un programme de très haut niveau académique, dont les contenus sont nécessaires à la maîtrise de la méthodologie du journalisme de solution.

Le SoJo est plus que jamais capital, son rôle actif comme le relai des solutions citoyennes face à la crise de la Covid-19 a démontré son importance sur la scène médiatique d’aujourd’hui.

200