>

Journalisme et communication : où se situe la frontière entre les deux ?

Actualité publiée le 25 juillet 2022

Pourquoi journalisme et communication sont deux disciplines qui sont devenues si proches ? Quels sont les points communs et les différences entre les deux secteurs permettant d’en déterminer les limites et comment pratiquer le journalisme ?   

 

photo-journalisme-communication

Journalisme et communication : pourquoi sont-ils proches ? 

Les frontières entre le journalisme et la communication tendent à se brouiller en raison notamment de l’arrivée d’Internet dans les foyers et du recours aux réseaux sociaux comme vecteurs d’information. 

Le web, en faisant miroiter une information gratuite, fausse le jeu entre le journalisme et la communication. En effet, les contenus publiés sur ce média sont en réalité financés par un système de publicités et de partenariats qui n’est pas nécessairement affiché clairement à l’internaute. Ainsi, on trouve de nombreux communicants qui proposent en ligne un travail de journalisme, sans carte de presse ni respect des valeurs déontologiques de la profession. 

Car le communicant écrit pour vendre un produit, un service ou construire la notoriété de marque de son client. La différence entre journalisme et communication se fonde sur ce point essentiel : vendre ou informer. À ce titre, le journalisme est une profession qui répond à des règles déontologiques, dont la liberté et l’indépendance des professionnels et la divulgation d’une information de qualité objective. Or, ce n’est pas le cas d’un communicant, qui est assujetti à un employeur ou à un client commanditaire. 

Attention, cette différence tend à s’effacer en raison des contraintes économiques qui pèsent sur les grandes rédactions. Un journal droit rester rentable et apporter des bénéfices à ses actionnaires. Les rédacteurs en chef sont alors tentés de privilégier un contenu qui plaît aux actionnaires de leur rédaction ou à leur public cible, en dépit du respect de la déontologie de la profession. Certaines rédactions vont même jusqu’à mettre en place des partenariats avec des annonceurs, comme Suez Environnement qui sponsorise la rubrique Environnement du HuffPost (version en ligne du Huffington post). Ainsi, on est en droit de se demander comment sont atteintes les règles de la profession, l’indépendance et l’objectivité du travail des journalistes. 

 

Journalisme et communication : peut-on revenir en arrière ? 

Les experts des secteurs du journalisme et de la communication sont unanimes : les deux disciplines sont amenées à se côtoyer à l’avenir (et souvent, de très près). Pour parvenir à offrir au public des contenus de qualité, tant sur le plan communicationnel que journalistique, il est important d’adopter un système qui favorise la transparence. Par exemple, les productions vidéo mentionnent aujourd’hui qu’une œuvre a recours au placement de produit, il pourrait en être de même pour les contenus textuels des sites internet, voire des publications dans la presse écrite. 

Outre les mentions indiquant l’objectif de l’écrit, il est crucial que les futurs journalistes soient sensibilisés à leur mission et à la déontologie du métier. En suivant une formation dans un établissement spécialisé, ils seront certains de bénéficier d’un apprentissage qui s’inscrit dans le respect des valeurs de la profession. C’est ce qu’offre l’ISFJ : un enseignement de haut niveau académique, éclairé par la modalité de l’alternance et animé par des professionnels du secteur. 

Rappelons que les journalistes professionnels et les experts en communication ne sont pas soumis au même régime juridique : pigiste, employé ou respect des droits d’auteur varient, par exemple. 

 

200