>

L’importance de la veille dans le domaine du journalisme

Actualité publiée le 2 juin 2022

L’actualité et le monde du journalisme en général suivent les dynamiques contemporaines. Leur évolution est constante, quotidienne et ultra-rapide. Afin de proposer une information professionnelle de qualité, qui tient compte de tous les faits avérés et qui reflète les questions et les enjeux de la société actuelle, pourquoi la veille journalistique est-elle au cœur du travail du journaliste ? 

 

Veille journalisme

 

Journalisme : pourquoi effectuer une veille de l’actualité ? 

Les journalistes sont les garants d’une information véridique. À ce titre, ils doivent publier un contenu fiable et s’inscrire dans la dynamique de l’actualité contemporaine. La veille de leur secteur et des nouveautés au niveau mondial est donc une activité centrale de leur travail. 

Une bonne rédaction, un bon journaliste indépendant ou un journal web qui marche doivent être en mesure de relayer une information ancrée dans l’actualité quotidienne. Manquer un événement, la promulgation d’une loi ou encore un fait divers marquant est une erreur professionnelle qui peut sévèrement entacher la réputation d’un journal. Il en va de même lorsqu’une rédaction divulgue une information fausse, non-vérifiée ou basée sur des fake news. 

Effectuer une veille sérieuse du secteur, c’est aussi une excellente solution afin de dénicher un fait d’actualité à traiter plus en profondeur. C’est souvent l’occasion pour un journaliste professionnel de trouver un thème qu’il exploitera sous la forme d’un reportage construit. 

C’est pour cette raison que les journalistes professionnels prennent à cœur la veille de l’information, opération technique qu’ils effectuent au quotidien et avec une rigueur décuplée face aux flux colossaux des actualités en ligne. 

 

Comment les professionnels effectuent une veille du journalisme ? 

Les journalistes professionnels effectuent des opérations de veille journalistique au quotidien. Il peut s’agir de scanner l’actualité dans sa généralité ou, en cas d’un journaliste spécialisé, d’étudier un secteur spécifique. 

Les journalistes bénéficient pour ce faire de divers outils professionnels, dont le premier est, bien évidemment, leur carnet d’adresses. Composé de collègues, d’experts et de sources avérées, il consiste en une réserve où le journaliste puise des informations et/ou vérifie certains faits dont il a pris connaissance. 

Désormais, la veille journalistique s’effectue majoritairement en ligne, en raison des flux ininterrompus et très rapides qui circulent sur la Toile. Les journalistes professionnels mettent en place des instruments digitaux personnalisés afin de ne rien perdre de l’actualité en ligne : alertes, consultation des réseaux sociaux et des sites spécialisés, etc. Par exemple, de nombreux professionnels utilisent Google News et croisent les informations qu’ils y récoltent avec les dires de leurs sources et un travail d’enquête professionnelle. 

Ils peuvent aussi se référer à des organismes spécialisés, garants d’une information fiable et vérifiée, à l’instar de l’Agence France Presse. Certains journalistes, comme les experts en politique, peuvent aussi prendre contact directement avec les cabinets ministériels ou les ambassades. 

À l’ISFJ, les étudiants sont sensibilisés à l’importance d’une information viable et de qualité. Leurs enseignants leur donnent toutes les astuces et les forment à la maîtrise des outils professionnels de la veille journalistique. 

La veille journalistique est un véritable rempart contre les dérives des informations fausses qui circulent en ligne. C’est aussi une part intégrante du travail du journaliste, qui scanne les actualités et en tire des sujets à approfondir pour livrer de véritables reportages professionnels. 

200