>
X
JPO du 15/10
L’ISFJ vous invite en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Live Etudiants 20/10
Echangez avec nos étudiants à 18h30
Je m'inscris

Tout savoir sur les voix-off et commentaires journalistiques

Actualité publiée le 10 mars 2022

Aucun reportage ne saurait être produit sans une voix-off en fond pour soutenir certains éléments, en mettre en lumière d’autres et expliciter des faits plus difficiles à saisir. Une bonne voix-off est essentielle pour un professionnel qui souhaite faire carrière dans le journalisme TV.

 voix-off

Voix-off : élément crucial du journalisme audiovisuel

 

Le rythme et la diction spécifique d’une voix-off permettent de donner tout son sens à un reportage, un documentaire ou à une actualité. Adopter un ton qui convient au support audiovisuel qui est commenté est essentiel afin de délivrer une information sérieuse et de qualité.

En effet, les images qui composent un reportage sont mises en lumière par les explications d’une voix-off. Son rôle est ainsi de guider la compréhension des spectateurs. Elle doit donc rester mesurée, secondaire ( ne pas investir l’espace complet du reportage) et demeurer plaisante à l’oreille.

La voix-off est donc maîtrisée par le journaliste au même titre qu’un autre outil de travail. Elle est placée au second plan et de laisser parler les images au maximum. C’est pour cela que les journalistes adoptent un ton et une ponctuation identique, parfois à la limite de l’exagération.

La voix-off se distingue du commentaire journalistique, qui est un exercice à part entière. Le commentaire en journalisme comprend quatre catégories : l’édito, le billet, la critique ou la chronique. La voix-off ne vise pas à donner l’avis du journaliste, mais bien à étayer un sujet afin de le rendre plus facile à comprendre.

Une sélection stricte des voix-off

 

Voix-off est en réalité un métier à part entière, qui requiert des compétences uniques dans des domaines vastes : publicité, documentaires, bandes annonces ou doublage.

Le caractère codifié, identique et unique des voix-off dans le monde du journalisme s’explique par la volonté des rédactions de laisser la place à l’image et au sujet du reportage. Ainsi, les journalistes professionnels prennent des cours afin de savoir comment placer leur voix et moduler leur ton et leur diction pour obtenir une voix-off adaptée à tous les supports audiovisuels du journalisme.

Ces modules d’apprentissages sont généralement contenus dans les programmes de formation des cursus spécialisés. Par exemple, les étudiants désireux de faire carrière dans le journalisme télé peuvent choisir de suivre des enseignements qui leur permettent de s’entraîner à trouver leur voix-off.

C’est pour cette raison que les étudiants en journalisme suivent une formation universitaire en alternance. Cette modalité d’apprentissage leur offre de se former au contact des professionnels du secteur. Guidés par les journalistes plus expérimentés, ils apprennent de leurs erreurs et ajustent leur travail afin de trouver la juste voix-off.

Au sein du Bachelor Journalisme de l’ISFJ et dès la première année, les étudiants sont amenés à découvrir le journalisme TV. À l’occasion de ce module de formation, ils s’entraînent à la voix-off et aux commentaires journalistiques sur image. Cet enseignement est repris et approfondi en cycle  Mastère pendant deux ans, véritable occasion de se former au niveau professionnel.

Développer sa voix-off est une des compétences de base requises des journalistes professionnels de la part des rédactions TV.Tout savoir sur les voix-off et commentaires journalistiques

200