>
X
JPO du 15/10
L’ISFJ vous invite en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Live Etudiants 20/10
Echangez avec nos étudiants à 18h30
Je m'inscris

Qu’est-ce que le journalisme d’influence ?

Actualité publiée le 1 mars 2022

L’expression « journalisme d’influence » désigne les actions visant à influencer l’opinion publique par le biais des médias. Chaîne de télévision, journaux aux discours orientés ou encore influenceurs sur le web : en quoi consiste le journalisme d’influence et quels en sont les effets ?

journalisme d'influence

Le journalisme d’influence : exemples concrets

Dans un contexte de crise économique et politique, où le rôle des institutions est remis en cause, l’influence des médias sur leur public est colossale. Dans le cadre de la campagne présidentielle, l’impact du journalisme sur les décisions de vote est au cœur des préoccupations. En effet, il a été démontré que les chaînes de télévision, les publications et les articles de presse influencent considérablement sur les choix et les idées des électeurs.

L’influence d’un certain type de journalisme avait déjà eu des conséquences importantes dans les choix de vote, notamment pour le Brexit britannique. Autre exemple, une étude de 2007 a démontré que la chaîne de télévision Fox News était parvenue à convaincre entre 3 et 8 % de ses électeurs de voter républicain. Il en va de même pour l’Italie : la naissance de la chaîne TV de Silvio Berlusconi (Mediaset, en 1980) a eu un effet considérable sur l’électorat national.

Désormais, c’est en ligne que le journalisme d’influence trouve une place de choix. Nombreuses sont les personnalités du web et les « trolls » qui œuvrent en ligne. Ils relaient de fausses informations ou partagent du contenu afin d’orienter les décisions des électeurs.

Le journalisme d’influence façonne-t-il réellement les modes de penser ?

La puissance des médias dans la société contemporaine est colossale et leur emprise sur les modes de penser indéniable. Or, considérer que le journalisme influence et remodèle intégralement les opinions des citoyens est un postulat exagéré.

Les médias définissent en revanche un ordre du jour et font office de filtre quant à ce qui fera ou non partie de l’actualité. C’est en ce sens qu’ils sont susceptibles d’orienter les modes de penser de leur public. Leurs outils qui leur permettent de sélectionner ce qui sera ou non publié sont très puissants, car ils ont un impact sur le comportement des pouvoirs publics, des institutions et des personnalités publiques.

C’est en ce sens que le journalisme d’influence peut inquiéter : les médias peuvent mettre à l’ordre du jour certaines questions politiques, sociales et économiques et en ignorer d’autres. Ils peuvent aussi détruire ou façonner la réputation d’une personnalité, d’une organisation ou d’un groupe de personnes.

Faire et défaire des réputations, mettre en lumière des faits d’actualité ou contribuer à l’émergence de certaines valeurs, voici ce que peut faire le journalisme d’influence. C’est pour cette raison qu’il est crucial qu’une nouvelle génération de professionnels, sensibilisés à la question, prenne en main les médias d’aujourd’hui. Face aux effets potentiellement néfastes du journalisme d’influence, il est capital d’étudier en profondeur et de respecter l’éthique journalistique. Pour tout connaître de la question, il faut suivre une formation complète et technique au sein d’un établissement spécialisé, à l’instar de l’ISFJ.

Le journalisme d’influence soulève des questions essentielles, tant pour les professionnels du secteur que pour le public (lecteur comme spectateur) et les institutions démocratiques.

200