>
X
JPO du 04/02
L’ISFJ vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure ISFJ
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge
Une question ?
L'ISFJ vous recontacte !
Être recontacté

Comment reconnaître un média engagé ?

Actualité publiée le 15 janvier 2023

Le contexte médiatique contemporain se caractérise par une profusion des informations et leur traitement parfois plus subjectif qu’indépendant. L’essor de la participation des citoyens au journalisme vient aussi redessiner les frontières classiques du domaine. Dans ce contexte, on voit émerger le concept du média engagé : qu’est-ce que c’est et comment le reconnaître ? 

 

Visuel - média engagé

 

Le média engagé est un concept en construction

 

Avec l’essor des réseaux sociaux et des médias en ligne, on voit émerger une forme de médiatisation de l’engagement social et humanitaire privé ou institutionnel. Favoriser ces sujets et les traiter selon un point de vue partial par certains médias ouvre la voie à un tout nouveau concept journalistique : le média engagé. 

Traditionnellement, l’information objective est perçue par les professionnels, et par le public, comme une caractéristique cruciale d’un bon journalisme. Les professionnels devant alors fournir une actualité traitée de manière égalitaire en mettant de côté les rapports entre journalisme et engagement politique. 

Certains journalistes ont néanmoins un rapport différent à l’engagement : ils considèrent qu’il leur appartient de traiter une actualité sans jamais engager ni leur propre point de vue ni leur opinion. D’autres pensent que leurs compétences journalistiques vont de pair avec un engagement militant, qu’ils assument et affichent dans leurs rendus. Ces derniers sont susceptibles de s’orienter vers les médias engagés, qui consistent en des rédactions qui affichent clairement leurs opinions dans le traitement de leurs sujets. 

 

Le média engagé : une prise de position franche 

 

Le média engagé est proche du journalisme citoyen, qui consiste à donner la voix aux particuliers éclairés sur un sujet. Démocratiquement très viable, c’est une forme de journalisme qui assure la pluralité des opinions dans la sphère informative. Son corollaire malheureux est qu’on voit généralement plus de publications d’opinion, fondées sur un ressenti plutôt que sur des faits avérés et vérifiés. Il n’en demeure pas moins que le journalisme participatif fait intervenir des citoyens engagés, souvent déjà militants au niveau local. 

Dans ce contexte, le média engagé est un regroupement de journalistes ou de citoyens qui s’organise en une rédaction plus ou moins structurée et qui fait état d’opinions fortes et clairement établies. Dans leur processus de publication, ces médias utilisent le gatekeeping soit la sélection stricte des informations traitées et diffusées. Ce filtre est considéré comme un gage qualitatif de leurs publications. L’audience de ces médias engagés est moins large que celle des médias généralistes et parle bien souvent à un public déjà acquis. 

Les médias engagés ne sont donc pas à confondre avec les diffuseurs de fake news ou les tentatives radicales de journalisme participatif en ligne. Il s’agit d’une forme de journalisme émergente, qui répond à un besoin citoyen et qui doit être pris en main par les professionnels du secteur afin de divulguer une information viable et de qualité. À l’ISFJ, les étudiants en Journalisme de l’établissement ont accès à un enseignement d’exception qui leur permet de tout comprendre de la définition naissante et des enjeux des médias engagés. 

La pluralité des médias d’information et des rédactions engagées fonde la démocratie. Les citoyens ont par ce biais accès à de nombreuses approches dans le traitement de l’information, ce qui leur permet de se forger une opinion personnelle, à condition de savoir analyser le contenu de ces rédactions et la manière dont elles sont abordées. 

200