>
X
JPO du 04/02
L’ISFJ vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Brochure ISFJ
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge
Une question ?
L'ISFJ vous recontacte !
Être recontacté

Module spécialisé : photo journalisme

Actualité publiée le 15 janvier 2023

Nouvelle semaine de séminaire pour les 4e année. Cette fois-ci, ils s’attaquent à un pilier du journalisme : le reportage photo. Accompagnés par Lisa Miquet, photographe professionnelle et intervenante à l’ISFJ, les étudiants doivent relever un défi. Celui de décrire un évènement, une actualité, avec une image plutôt que des mots. 

 

Visuel 1 - Module spécialisé : photo journalisme

© ISFJ |Première manipulation des appareils photo de l’école 

 

Il y a une multitude de carrières possibles dans le journalisme. De la presse écrite à la présentation TV, en passant par la radio : les options sont variées. Parmi tous ces choix, pas facile de déterminer sa spécialisation. C’est pourquoi l’ISFJ propose des semaines de modules spécialisés. Les étudiants peuvent toucher à chaque branche du journalisme et trouver celle qui leur correspond le mieux. Et, rien de mieux pour découvrir un domaine que d’être accompagné par de véritables professionnels en activité. Pour les 4e année, c’est le photo journalisme qui est sous le feu des projecteurs.

 

Le photo journalisme, c’est quoi ? 

 

C’est le partenaire privilégié de la presse écrite, web, et magazine. Le photo journalisme a toujours joué un rôle fondateur dans l’histoire des médias. Là où des mots n’engagent que la parole d’un reporter, le photoreporter peut les prouver à l’aide de son appareil photo avec un engagement et une approche plus artistique ou brute qu’il n’est permis de le faire dans un papier. 

Le photo journalisme connait son âge d’or après la Seconde Guerre mondiale. Les photographes, jusqu’alors considérés comme de simples illustrateurs, intègrent en masse les agences de presse. Parmi les plus célèbres et les premiers à sauter le pas on retrouve de grands noms de médias comme Life, Fortune et même Paris Match. Les photographes acquièrent très vite un tout nouveau statut, celui de photoreporter. Ils ne sont plus que des acolytes, ils deviennent des partenaires privilégiés pour les journalistes, formant ainsi des duos célébrissimes pour leur travail comme : Albert Londres/Moreau ou Joseph Kessel/Zucoon. 

 

2023 : les nouveaux visages du photo journalisme 

Daniella Zalcman 

Photojournaliste américaine et fondatrice de WomenPhotograph (une organisation qui soutient les femmes photojournalistes indépendantes). Elle travaille des sujets sociétaux aussi bien en couleur qu’en noir et blanc. Ses thèmes de prédilections : l’identité, l’homophobie et les différences culturelles. 

 

William Daniels 

Photographe documentaire français, William Daniels parcourt le monde pour photographier la maladie et les catastrophes (aussi bien humaines qu’environnementales). Il redonne une voix aux communautés vulnérables. Il a remporté le World Press Photo, les Pictures of the Year International et un Visa d’Or. 

 

Anastasia Taylor-Lind 

Cette photojournaliste anglaise a passé une dizaine d’année à photographier les femmes, la guerre et des questions sociétales. A l’aide d’histoire fortes, elle apparaît dans le TIME, le New York Time et le National Geographic. 

 

Visuel 2 - Module spécialisé : photo journalisme

© ISFJ | Découverte des paramétrages d’un reflex pour les 4e année 

Pendant ce temps à l’ISFJ

 

Pendant ce temps à l’ISFJ, nos 4e année (Mastère 1) découvrent tranquillement les rudiments de la photographie. Pour les accompagner : Lisa Miquet, photographe professionnelle mais aussi intervenante à l’Institut Supérieur de Formation au Journalisme. L’objectif de la semaine est clair : familiariser les étudiants avec les différents modèles d’appareils photos. Leur apprendre à faire les réglages manuellement, calibrer les ISO, déterminer la profondeur de champ, les lignes d’horizon, les points de fuites et surtout, gérer eux-mêmes l’ouverture du diaphragme.

Pour cette première approche, le séminaire se déroule en deux parties : la théorie et la pratique. Avant chaque manipulation, Lisa Miquet prépare un cours théorique, pour les orienter au mieux. Une fois cette étape achevée, les étudiants passent à la pratique sous l’œil expert de l’intervenante. Le mois prochain, les 4e année devront rendre un reportage photo en solo. Thème libre, 10 photos légendées, un angle de reportage qui devra apparaître dans le titre.


Témoignages

Eddy Royer

Je n’avais aucune expérience dans la photo. Que ce soit l’aspect théorique avec l’histoire de la photo, les premiers grands reportages, et les grands noms qui ont marqué la profession, ou bien le côté technique (le cadrage, les temps de pose, l’auto-focus…). Tout a été nouveau pour moi. Je trouve que le cours était plutôt bien articulé puisqu’au début on n’avait que l’aspect théorique sur l’histoire de la photographie ou même l’histoire de la création de certain magazine comme Paris Match qui s’inspire de la presse américaine. On nous a expliqué comment faire les réglages et après on nous a laissés en groupe avec un appareil photo. On avait bien le temps de voir comment ça fonctionnait.

Son sujet : La grande Ourcq ou la grande lutte contre le gaspillage.

 

Visuel 3 - Module spécialisé : photo journalisme

© Eddy Royer | Des ustensiles de cuisine pour avoir un service de table à prix modique. 

 

Visuel 4 - Module spécialisé : photo journalisme

© Eddy Royer | L’un des deux principaux rayons de la boutique. 

Julien Renard

Le cours de cette semaine, photo reportage, c’était pour nous former aux bases de la photo. Moi, j’avais zéro connaissance, le seul rapport que j’avais à la photo c’était avec mon téléphone donc du coup je ne connaissais pas trop l’appareil photo réflexe. Ça m’a permis d’apprendre plein de choses, à gérer la lumière, etc. J’ai bien aimé le cours. J’ai bien aimé le fait qu’on soit assez libres pour faire des photos avec des appareils, les petits exercices qu’elle nous a proposé c’était très sympa aussi. Pour mon sujet, soit je fais 10 photos sur la ville de Pontoise pour justement représenter les endroits qui sont importants parce que c’est une ville qui est riche de son histoire. Il y a beaucoup d’artistes qui étaient à Pontoise, et donc il y a un musée là-bas. Il y a aussi pas mal de parcs dédiés à beaucoup d’artistes. Je suis né là-bas.

Son sujet : Pontoise

 

Meried Haned

Alors, moi je suis très contente de cette semaine reportage parce que ça vient pile au moment où je voulais acheter une caméra et travailler avec sur les réseaux. Du coup, c’est vraiment intéressant de voir comment je prends mes photos et tout. J’ai commencé avec mon IPhone, je ne suis pas professionnelle, mais ça m’a permis de développer tout ça. Et, pour mon projet, ça va être un sujet politique parce que je veux faire du journalisme politique tout simplement. J’ai commencé à le traiter déjà, j’ai plusieurs rendez-vous et je me suis dit : je vais saisir l’occasion et faire mon reportage dans cette direction.

Son sujet : Le MAK, plus que déterminé pour revendiquer ses droits bafoués, par le gouvernement Algérien.

 

Visuel 5 - Module spécialisé : photo journalisme

© Meried Haned | Intervention violente et inattendue d’un contestant algérien, lors de la conférence sur la violation par l’Algérie des droits humains en Kabylie. 

 

Visuel 6 - Module spécialisé : photo journalisme

© Meried Haned | Le Relais des Pyrénées, le restaurant où les militants du MAK se rassemblent, dans le 20e arrondissement de Paris. 

200