>
X
JPO Live du 27/10
L’ISFJ vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris

Quelles règles d’écriture doit respecter le journaliste ?

Actualité publiée le 4 juin 2021

Ce qu’on appelle « écriture journalistique » est un style de rédaction efficace et synthétique. Afin de produire un contenu informatif clair et compréhensible, le journaliste doit respecter un certain nombre de règles de rédaction.

Quelles sont les principales règles d’écriture pour un journaliste ?

L’écriture journalistique se base sur des points essentiels :

– La simplicité de la construction grammaticale : le journaliste utilise des phrases simples et courtes construites à la voie active.

– L’accessibilité de l’écrit : le propos doit être compris de tous. Le jargon technique est explicité ou évité au profit d’un vocabulaire fourni et un champ lexical élargi.

– La dynamique de l’écrit : privilégier des verbes d’action et éviter la voix passive et les périphrases.

Le journaliste professionnel va à l’essentiel tout en capturant l’attention et l’intérêt du lecteur. Ainsi, il sait choisir le bon angle d’approche pour son sujet en proposant un titre accrocheur et efficace, par exemple. En suivant les règles d’écriture adéquates, le professionnel relance régulièrement l’attention de son lecteur, au moyen d’intertitres ou de questions dans le corps du texte. À cette fin, le recours aux techniques d’édition et de présentation peut être judicieux : l’utilisation d’encadrés ou de paragraphes bien délimités favorise une lecture ludique.

Pour garantir la qualité du fond de ses écrits, le journaliste se base généralement sur la règle d’écriture des « 5W ». Il s’agit de cinq questions : What, Who, Where, When, Why. Intégrer ces questionnements et des éléments de réponse dans le corps du texte permet de suivre un fil conducteur garantissant un écrit lisible et facilement compréhensible. Cette technique hiérarchise les informations intégrées à l’article. Il est possible de l’associer à la technique dite de la « pyramide inversée », selon laquelle le début de l’article traite des éléments essentiels et importants.

Enfin, le journaliste doit procéder à la relecture active et efficace de ses écrits.

Règles d’écriture et déontologie du journaliste

Les règles d’écriture qui s’imposent au journaliste doivent aussi respecter les codes déontologiques de la profession. Son écrit ne doit pas être tourné de manière calomnieuse ou ne peut pas porter d’accusations infondées. À ce titre, il est parfois préférable d’utiliser le subjonctif pour parler d’un fait non avéré, bien que la conviction profonde du journaliste diverge.

Enfin, un bon journaliste sait varier les styles, tout en respectant invariablement les règles d’écriture. Il doit être capable de les suivre dans la rédaction d’une brève, d’une chronique autant que pour la production d’un dossier d’enquête. Afin d’acquérir toutes les compétences rédactionnelles nécessaires, il est important de suivre une formation technique spécialisée. Le cursus doit comporter des sessions de stage en alternance, afin que l’étudiant en journalisme se forme au contact des professionnels du secteur. Ainsi, il manipulera les règles d’écriture dans de nombreux travaux pratiques dès le début de son parcours universitaire. L’école ISFJ, spécialisée dans les professions de l’information, offre un parcours journalisme qui intègre l’étude des règles d’écriture et permet à ses étudiants de côtoyer des journalistes professionnels.

Apprendre à maîtriser les règles d’écriture demande au journaliste de pratiquer régulièrement et pendant longtemps. Il s’agit d’une structure de base essentielle pour construire un écrit de qualité professionnelle.

200