>
X
JPO Live du 27/10
L’ISFJ vous accueille en Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris

Journalisme : comment faire un bon reportage ?

Actualité publiée le 1 juin 2021

Un reportage peut être destiné à une diffusion en télévision, journal ou radio. Le produit fini, quelle que soit sa forme, est le résultat d’un travail d’investigation de fond. C’est un exercice technique de haut vol qui nécessite que le fond et la forme du sujet soient cohérents et traités de manière professionnelle. Quels sont donc les critères pour un bon reportage et comment acquérir la méthodologie nécessaire à sa production ?

Quels sont les critères d’un bon reportage ?

Du verbe anglais to report ou rapporter, en français, un bon reportage doit nécessairement comporter une partie descriptive de bonne qualité. À ce titre, il contient des détails, dépeint l’atmosphère, présente les personnages, etc. Un bon reportage contient à la fois des parties narratives, descriptives, des portraits et des scènes de vie. Le sujet doit cependant être traité et abordé de manière respectueuse, dans le cadre des obligations professionnelles des journalistes.

Un reportage écrit comporte impérativement dans le corps du texte la réponse à six questions fondamentales : Qui, quoi, où quand comment et pourquoi ? La hiérarchie des informations ainsi construite permet au lecteur d’accéder à toutes les données nécessaires pour comprendre parfaitement le propos du texte. De manière plus générale et quel que soit le média choisi pour le reportage, il doit faire preuve d’un angle d’attaque inédit et pertinent.

Qu’il soit destiné à la télévision, à un journal écrit ou une émission de radio, un bon reportage suit une phase longue et méthodologique d’enquête journalistique. Elle peut être caractérisée par de la recherche documentaire, des rencontres (entretiens, interviews), de la lecture de coupures de journaux, etc. L’investigation permettra au professionnel de l’information d’effectuer une analyse et un résumé des faits.

Un bon reportage est considéré par les professionnels comme la synthèse de tous les autres genres du journalisme. Sa maîtrise nécessite d’être formé aux méthodes professionnelles.

Méthodologie : comment faire un bon reportage ?

L’étape préalable de l’investigation doit permettre au journaliste-reporter d’entreprendre un travail d’écriture rapidement et efficacement. C’est aussi la garantie de la qualité du fond de l’article, elle assure la diffusion d’information viable, véridique et basée sur des faits réellement avérés.

Dans le cas d’un reportage télévisuel ou radiophonique, le journaliste doit procéder lui-même aux retouches et au montage de son sujet ou se faire épauler par une équipe de techniciens spécialisés. De nos jours, de nombreux journalistes travaillent de manière totalement autonome et se formant aux techniques du numérique et du digital.

La maîtrise des logiciels de l’audiovisuel leur permet de demeurer indépendants dans chaque étape de la production de leur reportage. À ce titre, l’ISFJ, forme les professionnels de l’information écrite, audio et visuelle en intégrant à ses programmes l’étude des nouvelles technologies.

Produire un bon reportage ne s’improvise pas, il est nécessaire de suivre une formation complète en journalisme. Si la forme finale est destinée à une diffusion en télévision ou en radio, il faut aussi connaître et pratiquer professionnellement les techniques de montage.

 

200