>
X
JPO du 15/10
L’ISFJ vous invite en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Live Etudiants 20/10
Echangez avec nos étudiants à 18h30
Je m'inscris

Élections présidentielles : le rôle des médias

Actualité publiée le 22 avril 2022

Depuis la loi du 25 avril 2016, les médias audiovisuels (TV, radio et Internet) sont soumis à de nouvelles obligations quant au contenu diffusé à quelques jours de l’élection présidentielle. Cela ne les empêche pas de tenir un rôle prépondérant dans le cadre de la campagne : lequel ?

Elections présidentielles 

 

Rôle des médias : le relai des élections présidentielles

Les médias ont toujours joué le rôle de relais dans le cadre des campagnes d’élection présidentielle : présentation des candidats, de leur programme, de retransmission des débats et annonce des résultats. Rappelons que c’est par la télévision (et désormais le streaming en replay) que les citoyens assistent à l’investiture du nouveau président, ainsi qu’à chacun de ses discours officiels pendant son mandat.

Les médias sont donc considérés par tous les partis et les candidats comme ayant un rôle prépondérant pour réussir une campagne présidentielle. Ils cherchent à ce titre à occuper un maximum de place au sein du paysage audiovisuel pendant la période qui précède les élections.

Dans un contexte politique favorable à la démocratie, les médias jouent ainsi le rôle de diffuseurs de reportages et d’informations justes, viables et impartiales. Ils contribuent en ce sens à l’éducation électorale de la population en utilisant des outils de gestion équitables, comme la répartition équitable du temps de parole. L’objectivité des médias, qui s’assurent que chaque parti ou candidat est également représenté, assure qu’ils n’influencent pas l’opinion publique.

Le rôle informatif des médias, puisqu’il permet de construire l’esprit critique des citoyens, est donc capital dans la prise de décision lors du vote. C’est pour cette raison que les autorités régulatrices (l’ARCOM notamment) encadrent leurs activités en période électorale.

 

Élections présidentielles : les médias cantonnés à leur juste rôle

Naturellement, le risque de manipulation des médias en période électorale est grand. Le propriétaire de la chaîne TV, de la radio ou d’un site internet peut les utiliser afin de publier des informations en la faveur de son parti politique de prédilection. Il peut agir lors de la conception des programmes, de l’établissement des rapports ou encore dans le choix de la programmation des films et des émissions de divertissement.

Depuis une quarantaine d’années, on assiste à des résultats d’élections présidentielles en contradiction avec les prévisions des sondages politiques. Très régulièrement, le rôle des médias dans les résultats du scrutin présidentiel est donc pointé du doigt. Il est vrai que de nombreuses dérives ont vu le jour, démontrant l’influence croissante des médias dans les résultats d’élections présidentielles, comme cela s’est vu au Brésil ou en Russie.

Cependant, dans le cadre d’un système de démocratie participative qui fonctionne, les médias sont encadrés. Pour y parvenir, il est capital que les diverses rédactions (quelles qu’en soient les orientations) soient constituées de journalistes qui respectent la charte déontologique de la profession.

L’éthique journalistique et l’importance du rôle des médias dans la conservation d’un système démocratique sont enseignées à l’ISFJ dès la première année du Bachelor Journalisme de l’établissement.

Le rôle des médias dans les résultats d’une élection présidentielle est central. C’est pour cette raison qu’il est important que les journalistes conservent constamment une position objective.

 

200