>
X
Brochure ISFJ
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge
Restons en contact
L'ISFJ répond à toutes vos questions
Être recontacté
JPO Live du 09/06
L’ISFJ vous accueille en Journée Portes Ouvertes Digitales !
Je m'inscris

Quelles sont les missions du journaliste scientifique ?

Actualité publiée le 22 mars 2022

Le journaliste scientifique met en forme une information technique via des outils de la presse écrite, audio, TV ou web. En tant qu’expert scientifique, il peut exercer dans le milieu médical, les sciences physiques, les mathématiques ou encore la finance.

 missions journaliste scientifique

Journaliste scientifique : une mission de vulgarisation

Sa principale mission est de rendre l’information scientifique accessible et explicite. Il doit donc expliquer clairement son sujet, tout en conservant la qualité journalistique et rédactionnelle de son contenu.

Il collecte les informations, les vérifie et les traite. Sa mission de décryptage de l’information nécessite qu’il produise un contenu de haut niveau informatif étayé d’une analyse critique et pertinente. Le journaliste scientifique effectue ainsi une veille constante de son secteur afin de tout savoir des avancées de la science.

Cependant, il ne doit pas perdre de vue qu’il a une mission pédagogique : il transmet une information et l’explicite. Son objectif est d’informer autant que de permettre à son public de développer ses connaissances scientifiques. Il ne peut donc pas simplifier à l’extrême son propos, au risque de perdre de la matière et de la qualité. Il lui faut aussi respecter la complexité de sa discipline et accepter de ne pas énoncer des vérités définitivement établies, la science tant un domaine en constante évolution, des découvertes sont faites chaque jour.

 

Connaître la science et relever des missions de journaliste aguerri

Le journaliste scientifique doit ensuite diffuser son propos. Lorsqu’il rédige le contenu de son article ou de son intervention TV/radio, il doit impérativement garder à l’esprit qu’il intervient auprès d’un public de non-initiés. Par exemple, s’il prépare un sujet sur le nucléaire, il devra intégrer des définitions sur le noyau, l’atome, les molécules, etc. Afin d’être intelligible à tous, le journaliste scientifique fait donc preuve d’excellentes qualités de rédaction, sait intervenir sur un plateau de télévision ou encore comment poser sa voix à la radio.

Les missions du journaliste scientifique s’inscrivent dans le cadre déontologique de la charte de Munich. Ce professionnel délivrera donc une information fiable et véridique, obtenue suite à un travail d’investigation qui n’a pas eu recours à des pratiques déloyales. Ses publications respecteront aussi l’être humain, la vie privée et seront exemptes de propos diffamatoires.

Il est possible d’exercer comme journaliste scientifique à la suite d’études en mathématiques, physique ou biologie. Il faut dans ce cas faire preuve d’excellentes qualités de rédaction.

Les étudiants désireux de suivre une formation de journalisme doivent choisir un établissement spécialisé. Ce cursus doit permettre de construire toutes les compétences permettant de mener à bien les missions d’un journaliste généraliste : vérification des sources, qualités rédactionnelles, etc. Les étudiants désireux de faire carrière dans la sphère de l’information scientifique choisiront une option de spécialisation en journalisme scientifique, comme ce qui est proposé au sein de l’ISFJ.

Les missions du journaliste scientifique ne peuvent être menées à bien que suite à une formation de haut niveau académique et pratique spécialisée.

200