>
X
JPO du 15/10
L’ISFJ vous invite en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Live Etudiants 20/10
Echangez avec nos étudiants à 18h30
Je m'inscris

L’avenir de la presse à l’ère du digital

Actualité publiée le 24 mars 2022

Le boom du numérique et des plateformes d’information en ligne ont fortement impacté le secteur de la presse écrite. Si elle se relève désormais, et trouve des solutions intéressantes pour se numériser, à quoi correspond le futur de la presse à l’ère du digital ?

 Presse digital

Presse et digital : les dérives du tout numérique

Le raz-de-marée du numérique inquiète les professionnels et les adeptes de la presse écrite. Le digital, qui bénéficie d’un intérêt croissant de la part du public, a déjà démontré des conséquences et des dérives inquiétantes en termes d’information viable et de qualité.

C’est que les actualités en ligne donnent l’illusion de la gratuité : le lecteur ne paie pas directement une somme au journal. Quant à la presse format papier, disponible sur abonnement ou en kiosque, elle nécessite de s’acquitter d’une somme pour lire son article. Cependant, l’information digitale a un prix, que s’acquittent les annonceurs ou les géants du web. Il s’agit donc en majeure partie d’un contenu orienté, dont les conséquences sur la liberté et la démocratie sont colossales.

Le régulateur entame donc un chantier de légalisation de la presse en ligne, afin d’atténuer les effets néfastes des journaux digitaux non-reconnus. Sérieusement ébranlée par le tsunami digital, la presse écrite reste très vivante et fait preuve d’initiatives innovantes et séduisantes afin de se positionner en ligne.

 

Presse et essor du digital : les enjeux pour le milieu professionnel

La presse doit impérativement accélérer sa digitalisation afin de répondre aux mutations des sociétés actuelles et aux attentes du public.

On voit les plus grandes rédactions de la presse écrite développer une offre en ligne de leur journal. Le contenu est alors payant, sous forme d’abonnement et est élaboré en cohérence avec l’offre papier. Les deux canaux de diffusion proposent alors la même qualité de contenu de manière cohérente et réfléchie.

Ainsi, lorsque l’on surfe sur le site d’un grand journal, une petite partie des articles est en libre-lecture. Le reste est verrouillé et ne peut être accessible qu’après un abonnement au journal. Il en va de même pour le média radio, qui investit le digital avec le format podcast, et rencontre un franc succès. Il en va de même pour les chaînes TV au contenu informatif : se développent les programmations en replay ou les interactions en direct sur les réseaux sociaux.

Longtemps opposés, la presse et le digital doivent désormais trouver des dynamiques communes et collaboratives. C’est pour cette raison que les étudiants désireux de faire carrière dans le journalisme suivent des formations qui intègrent les enseignements du numérique. À titre d’exemple, l’ISFJ offre un parcours complet en journalisme, du bachelor au mastère qui permet de développer des compétences opérationnelles en journalisme web, conception de magazine digital et d’émission web notamment.

L’avenir de la presse se trouve dans le digital, et non dans le refus du numérique et l’opposition aux mutations de la société. Pour parvenir à digitaliser ses activités, la presse écrite doit s’appuyer sur de jeunes collaborateurs capables de proposer un contenu de haute qualité journalistique sur les médias en ligne.

200